•  ☼ PREMIERS PAS EN TRIAMINE ☼

     

     Ou plus exactement, dans le Monde Magique !

    Eh bien oui : Triamine n'est qu'un continent parmi tant d'autres, et si ton périple débute ici, sache que l'aventure te mènera ailleurs, vers d'autres contrées, d'autres planètes...

    - Tavernier, l'est pas fraîche la bière !

    Mille excuses... Les méandres de ton "Internet" t'ont mené dans cette taverne miteuse. Grâce au Ciel, je suis arrivé à temps pour t'accueillir. Dans ce blog Carnet de Voyage, tu trouveras des cartes géographiques, des chroniques historiques sur notre monde, des incantations et... Hum ? Qu'y a-t-il ? Tu sembles fort confus•e.  Oh ! Comme je suis sot ! Tu dois sûrement te demander qui je suis. Dans ce monde, l'on me surnomme l'Auteur, mais tu peux tout aussi bien m'appeler Jean. À ta convenance.

    - Hé, maman ! C'est l'Auteur ! Viens, il va nous raconter une histoire !

    - Oh oui ! Une histoire ! Une histoire !

    Dois-je te préciser que je suis célèbre par ici ? Navré mais je dois répondre à mes obligations. Tu peux évidemment rester. Je vais raconter l'Histoire de la Naissance du Monde Magique...


    votre commentaire
  • ♦ LA NAISSANCE DU MONDE MAGIQUE ♦

     

    – Mes chers enfants, je vous appellerai Soleil et Lune. Je créé pour vous des Gardiens qui vous protégeront. Maintenant, partez.

     

    Les deux premiers astres allèrent se placer dans l’espace, accompagnés de leurs Gardiens respectifs. Lorsque Luminaria avait ouvert la bouche, une sphère transparente en était sortie. La jeune fille la nomma Vrinaa.

     

    « Vrinaa, ma première planète » pensa-t-elle. De cette pensée naquit la magie, naturellement présente sur ladite planète et celles à venir. Luminaria sourit. De ce sourire apparut la fille de Luminaria : Nacra, la Déesse de l’eau, de la vie et de la miséricorde. Mère et fille s’enlacèrent. De cette étreinte naquit Démétrius, Dieu de la nature et créateur de la matière. Dans cet univers nouvellement éclairé, parsemé d'étoiles scintillantes mais encore froid et vide, Luminaria s'adressa aux Astres et aux Dieux :

     

    – Allez, mes enfants. Peuplez cette planète et les suivantes des plus belles créatures. Vous les appellerez Animaux et Humains. Libre à vous de donner naissance à d'autres races, mortelles ou immortelles. La magie coulera dans le sang de la majorité de ces êtres et se transmettra de génération en génération. Puis les premiers Humains créeront leurs propres magies et vous les y aiderez. Car telle est ma volonté.

     

    Enfin, Luminaria ferma les yeux et devint lumière étincelante, puis trait brillant dans l’infini. Elle commença son errance à travers l'Univers. Elle prit le nom de Luminaria la Voyageuse. Les Dieux poursuivirent l’œuvre de leur Mère, selon son souhait. Ils créèrent à leur tour d’autres planètes, dont La Triade, et d'autres races, comme les Elfes ou encore les Angelus, bien des siècles plus tard. Même les Astres furent capables de telles prouesses...

     

    ♦ LA NAISSANCE DU MONDE MAGIQUE ♦

      Idéogramme de la Magie de Lumière.


    votre commentaire
  •  ☼ COMMENTAIRES SUR LA NAISSANCE DU MONDE MAGIQUE ☼

     

     

    Ah, les enfants... Bien, où en étions-nous... ? Ah oui. Ami•e voyageur•se, tu viens d'arriver en Triamine. J'ignore exactement quel sera ton rôle mais toujours est-il que tu es ici chez toi. Oh mais sans doute te demandes-tu où sommes-nous exactement ? Oh, attention !

    *Une choppe vient se fracasser sur le mur près de l'Auteur*

    - L'est toujours pas fraîche ta bière !

    Malotrus... Enfin, nous ferions mieux d'aller à l'air frais.

     

    Il n'y a pas à dire, Brizura est une petite ville bien tranquille. Nous sommes dans un pays qui s'appelle Ventus, en raison de la douce brise qui caresse nos joues. Regarde l'élégance de ce moulin, perché sur sa colline. Hum, je m'égare... Comme je le disais, Ventus est un pays, ou plus exactement, un royaume, dirigé par la reine Hortense. Elle réside dans le palais royal, à Aersia, la capitale.

    Pardons ? Tu souhaites davantage d'explications sur ♦ La Naissance du Monde Magique ♦ ?

    Tu es avide de connaissances ! J'aime cela ! Cette histoire... C'est tout simplement l'Histoire de notre monde. Si ta planète d'origine (La Terre, c'est bien cela ?) a sans doute été créée par un dieu appelé Big Bang, notre univers et ses planètes sont l'oeuvre de nos propres Déesses et Dieux.

    Luminaria est la Première Déesse. Elle a enfanté Nacra et Démétrius pour l'aider à fabriquer notre monde. Certains la décrivent comme une jeune fille à la peau très pâle, une très longue chevelure blonde et brillante comme les étoiles tombant dans son dos frêle. En réalité, nul ne l'a jamais vu : elle a disparu avant l'apparition des premiers mortels !

    En revanche, ses enfants sont souvent apparus en songes et très clairement, toujours sous une forme humaine. Nacra est une femme brune tandis que son frère Démétrius entretient une chevelure hirsute et une longue barbe, toutes deux verdoyantes. Rien d'étonnant pour le Dieu de la nature.

     

    Notons que Nacra et Démétrius sont plus jeunes que le Soleil, la Lune et leurs Gardiens respectifs.

    À dire vrai, tous les historiens s'accordent à dire que les étoiles étaient déjà présentes à la naissance de Luminaria. Qui les a créé ? Nul ne le sait...

    Pourquoi des Gardiens pour le Soleil et la Lune ? Eh bien parce qu'aucun bouclier magique ne peut être déployé autour d'eux, voyons ! Ils sont bien trop gros ! Alors, Luminaria a créé les Gardiens, des géants faits de fer et d'acier, leur corps formant de gigantesques armures. D'aucuns disent que ces Gardiens sont immortels.

     

    Ah tu ne comprends toujours pas comment tu es arrivé•e ici ?

    C'est parce que quelqu'un a employé la magie pour te faire venir. J'ignore de qui il s'agit. En revanche, je savais où et quand tu allais arriver (d'où la raison de ma présence ici). Je suis un peu prophète, devin, voyant... appelle cela comme tu veux !

    Oui, oui, tu as bien entendu. La MAGIE existe dans ce monde, et ce, depuis toujours. Cette énergie nous aide au quotidien. Ceux qui la pratiquent se font appelés mages et peuvent être sollicités par une clientèle variée pour accomplir des taches très diverses.

    Il existe plusieurs magies, mais nous en reparlerons plus tard. Regarde ! Tu vois ce rayon de lumière qui se dirige vers le ciel ? Il part d'Inh, un autre royaume de Triamine. Cela ressemble bien à l'oeuvre d'un canon magique... Cela n'annonce rien de bon...


    votre commentaire
  • 1er jour de l’An 2900 de l'Ère des Continents

    Planète : Triade

    Continent : Triamine

    Pays : Inh

    Ville : Solariàn (capitale d’Inh)

     

    ♦ PROLOGUE ♦

     

    Le palais royal s’embrasait. Les colonnes de marbre blanc, les tapisseries aux armes de la famille, les décors d'or et de diamant... tout devenait poussière et s'élevait en de sombres volutes. La guerre faisait rage pour défendre la cité du Soleil des envahisseurs d’Enfeurh. Les soldats de la reine Sylvia d’Enfeurh, vêtus d'armure de jais, assiégeaient le palais de la reine Ève Jones d’Inh.

    Au conflit s’ajoutait une pluie de roches bleutées, traversant les toits de tuiles rouges. Sylvia l'Elfe d'Ébène était en effet parvenue à l’impossible : détruire le Soleil, source de puissance de la reine Ève et de son peuple. Mais l'astre-seigneur, en mourant, avait laissé éclater son chagrin sous forme de pierres céruléennes. Traversant l’univers, ces blocs, gelés par la magie malfaisante de Sylvia, s'étaient transformés en petites pierres, lesquelles reconnaissaient leurs enfants. Lorsqu’une pierre bleue touchait un membre du Clan du Soleil, il se transformait en Dragon, accroissant ses pouvoirs pour riposter. Les survivants du Clan parvinrent ainsi à repousser l'armée adverse. La reine Sylvia d’Enfeurh s’avoua vaincue et se retira dans son palais, jusqu’à sa mort. Son plus proche conseiller s’autoproclama roi d'Enfeurh. Un règne tyrannique débuta… Quant aux habitants d’Inh (à savoir tous les membres du Clan du Soleil, puisque les résidents étrangers fuirent la guerre), tous furent transformés en Dragons de Feu ou de Lumière. Ils conservaient leur personnalité, leurs souvenirs aussi, mais leur vie s’en trouva à jamais bouleversée. Tous ? Pas tout à fait...

     

     ҉

     

    Au même moment, dans la chambre de la reine Ève.

    Lona, gouvernante de la famille royale d’Inh, pria une dernière fois pour le salut du corps sans vie de la reine Ève, prit le bébé qui criait dans son berceau et s’enfuit du château en feu, sans savoir que les soldats ennemis se retiraient. Sa course effrénée s’arrêta brusquement lorsqu’une pierre bleue tombée du ciel la heurta à la tête. Lona chuta, conservant malgré tout son étreinte autour du bébé qui ne cessait de crier et de pleurer. Le corps de la gouvernante rayonna et Lona se transforma en Dragonne à la robe pourpre. Le nourrisson se calma soudain et plongea son regard gris acier dans les yeux dorés de la Dragonne. Même si l’apparence de Lona avait changé, elle avait la même odeur. Le même regard. Le bébé semblait percevoir ce que nul autre n'aurait été capable de voir. Puis il finit par s'endormir.

     

    Lona prit l'escalier principal avant que celui-ci ne s'effondre. En sortant du palais, elle assista, impuissante, à la transformation de son propre fils, Aaron, en Dragon aux écailles céruléennes. Avant de comprendre la situation, Lona montra le bébé Humain qu’elle portait dans ses bras. Un Humain... Le dernier du Clan du Soleil. Lona prit sa décision : elle élèverait Aurah Jones d’Inh comme son propre fils. Il grandirait dans un pays peuplé de Dragons. Il apprendrait tout ce qu’un garçon Humain devait savoir sur le monde qui l’entourait. Ses origines lui seraient révélées en temps voulu...

     

    Ce fut Azoran le Radieux qui les trouva et qui les mit en sécurité en attendant le retrait complet des troupes ennemies. Il rassembla autant de membres du Clan qu’il le put. En sacrifiant une partie de leurs pouvoirs, ils créèrent dans la précipitation un nouveau soleil, appelé Étoile. Après tout, un monde sans soleil équivalait à une condamnation à mort pour l'ensemble de la Triade. Toute fois, l'Étoile ne survivraient pas éternellement... Le Radieux reçut à cet instant une vision divine : il vit un Humain blond, au regard d’argent et à la volonté de fer, s’emparer d’un bâton légendaire, au pouvoir assez puissant pour reconstruire le Soleil originel. Cela ne se passerait qu’une quinzaine d’années plus tard… En attendant, les Dieux lui révélèrent l’existence d’un sanctuaire caché, sur une île lointaine, au sud de Triamine, et renfermant ledit bâton.

     

    « Nous te confions Argentis, sceptre béni par nos soins. La prophétie s’accomplira dans quinze années. Le destin de cet enfant dépendra de son apprentissage des arts magiques et de la connaissance de son passé. »

     

    Ce nouveau-né Humain n’était pas seulement l’héritier de la plus ancienne famille royale de la Triade, il était prédestiné à ressusciter le Soleil, source de pouvoir de tout un Clan et père de la Nature elle-même. L'Étoile parvint à remplacer le Soleil dans ses fonctions primordiales, comme l'alternance jour/nuit et l'agriculture par exemple. En attendant, Inh restait vulnérable, sans mages assez puissants pour défendre le pays en cas de nouvel assaut ennemi. Seul Azoran était assez robuste pour conserver une grande partie de ses pouvoirs… qu’il utilisa pour protéger en secret Argentis. Après s’être assuré que Lona et les siens étaient bien en sécurité, il se réfugia donc sur l’île méridionale : Coco.

     

    Beaucoup d'historiens et de chroniqueurs décidèrent d'ignorer les événements – pourtant marquants – de cette année-là. Ainsi, de nombreux érudits et bardes contèrent des versions erronées des événements les plus meurtriers de l'Histoire d'Inh.

     

    Les années passèrent. Aucun étranger n'osait s'approcher d'Inh, réputé dangereux à cause des Dragons qui y régnaient, soit-disant maudits par les Dieux. Là encore, de fausses rumeurs se répandaient à l'égard du Clan du Soleil. Aurah, car il s'agissait bien du prénom choisi par la reine Ève, grandit au sein du Clan, ne voyageant qu'en de rares occasions et uniquement vers l'Île Coco, afin de parfaire son apprentissage des arts magiques auprès d'Azoran, son parrain.

     

     


    votre commentaire
  • An 2907 de l'Ère des Continents

    Planète : Triade

    Continent : Triamine

    Pays : Inh (royaume en reconstruction)

    Ville : Solariàn (nouvelle capitale d’Inh, la précédente était en ruines et se faisait appeler Ancienne Solariàn, à quelques kilomètres au nord, avec notamment les vestiges du palais royal)

     

    ♦ CHAPITRE 1 ♦

     

     

    Inh se relevait doucement de ses blessures passées. Les Dragons vivaient de chasse dans les plaines et de pêche dans les rivières. Ils reconstruisirent leurs demeures pour s’adapter à leur nouvelle morphologie. Les toits devinrent plus hauts, les entrées plus larges. Nul besoin de portes ou de fenêtres. Un Dragon ne craignait pas le froid. Seule la maison de Lona était plus confortable. Après tout, l'unique Humain du Clan y habitait…

     

    Malgré ses sept ans, Aurah gagna vite en maturité. Tout le Clan l'aimait et le respectait, et réciproquement. Il prit l’habitude de s’entraîner à la magie de Lumière, près de la rivière Arahinh. Ce type de magie n’était pas rare au sein du Clan du Soleil, mais elle était loin d’être maîtrisée par l’ensemble des habitants de Triamine. Lona, sa mère et sa préceptrice, lui enseigna qu'en Inh, on maîtrisait surtout les magies de Feu et de Lumière. En Ventus, c'était la magie de l’Air. En Aztar, l’Armagie et aussi la magie de Lumière. En Enfeurh, la magie de Terre. Lona enseignait également à Aurah (et aux autres enfants du Clan) l’Histoire et la Géographie de Triamine. Il connaissait l'existence d’autres Humains, ailleurs… Alors pourquoi faisait-il partie du Clan du Soleil, uniquement peuplé de Dragons ? Lona ne répondait jamais à ses questions, sur ordre d'Azoran. Et puis, comment lui avouer qu’il était le fils héritier d’une famille royale décimée par la guerre ? Bien que mature pour son âge, Aurah restait un petit garçon de sept ans, qui rêvait d'explorer le monde. Il souhaitait ardemment découvrir le reste du continent. Mais les autres nations de Triamine craignaient les Dragons d'Inh. Et surtout, elles ignoraient l’existence d’Aurah ! Lona lui interdisait de voyager seul. Son frère Aaron, de dix ans son aîné, l’accompagnait toujours.

     

    Aaron, tout comme sa mère, faisait partie des rares Dragons du Clan à posséder des ailes. Mais lorsque Aurah fut en âge de se déplacer seul, il refusa toute aide extérieure pour voyager. Car même si Lona lui défendait d’explorer le continent, elle lui accordait le droit de rendre visite à Azoran de temps à autre. Le jeune Humain était très attaché au Radieux. Celui-ci ne révéla ses visions divines qu'au régent provisoire d'Inh, Stephen di Ventum. Il prenait régulièrement des nouvelles d’Aurah, grâce à des missives magiques. Lona reçut d’ailleurs ce jour-là une invitation du Radieux. Lorsqu’elle en commença la lecture, Aurah revenait à peine de son entraînement sur les berges d'Arahinh. Il avait réussi à lancer un sort plus puissant que les précédents, une sphère lumineuse, pouvant blesser un adversaire en armure : ADRIX OMBAL. La magie servait à se défendre en cas de danger uniquement, tel était le dogme. Aurah devenait plus fort de jour en jour. Les Dragons pouvaient apprendre la magie plus rapidement que n’importe quel mage Humain. Aurah comptait d'ailleurs des Dragons dans ses ancêtres (même s'il ignorait son appartenance à la famille royale, il connaissait l'histoire du Clan et des Dragons du Soleil). Du sang draconique coulait dans ses veines. Sans doute avait-il hérité de cette précocité, car il progressait plus vite que les autres enfants du Clan... pourtant eux-mêmes Dragons ! Nul le le jalousait, car les rumeurs sur son passé provoquait surtout l'empathie.

     

    ♦ CHAPITRE 1 ♦

    Le continent Triamine.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires